s

Blog

Louer un scooter à Bali

Louer un scooter à Bali

Tous mes conseils et astuces pour louer un scooter à Bali !

A Bali, se déplacer deviendra très rapidement indispensable pour toi ! Si tu restes une courte période sur Bali et que tu ne comptes pas te déplacer énormément, je te conseille fortement de télécharger l’application Grab ! Grab est une application qui fonctionne dans la plupart des pays en Asie du sud-est. Elle te permet d’avoir accès à des trajets à tout petit prix ! C’est un petit peu comme Uber en France. L’avantage c’est que je n’ai jamais eu de mauvaise expérience avec un Grab ! En règle générale, comme c’est l’activité principale des chauffeurs qui te conduiront, ils feront tout le nécessaire pour que tu passes un agréable voyage. Ils veulent aussi obtenir une bonne note à la sortie de ton trajet. 

Grab est parfois «interdit» par les taxis locaux comme à l’aéroport, dans le centre d’Ubud et dans les coins touristiques de Denpasar. Mais en réalité, il y aura toujours un chauffeur pour accepter ta course et si c’est nécessaire, il te demandera juste de te déplacer à quelques mètres pour qu’il puisse venir te récupérer sans encombre. Tu pourras tout autant faire confiance aux compagnies de taxi de Bali, mais on ne va pas se mentir, les arnaques et la gonflée des prix sont monnaie courante à Bali. L’avantage de grab, encore plus que le petit prix, c’est d’avoir un prix fixe et juste, et aucune surprise en fin de trajet !

Mais on n’est pas ici pour parler de Grab, mais de ta négociation pour louer un Scooter à Bali ! Et oui parce que même si, comparé à la France, Grab est très attractif ! C’est encore plus rentable de prendre soi-même un scooter et de se déplacer de son propre chef à Bali !

Tout savoir sur la location d'un scooter à Bali

Alors je vais tout te dire sur la location d’un scooter à Bali !

Dès que tu vas balader un petit peu par toi-même, il faudra louer un scooter à Bali. Pour louer un scooter, concrètement, tu n’auras besoin de rien à part… d’un peu d’argent. En règle générale, un scooter te sera proposé entre 50 000 et 100 000 roupies. Le premier étant un bon prix de départ, le second étant le prix le plus courant au départ pour les touristes. Tu l’auras compris, je t’encourage à négocier ! De notre coté, nous avons eu le scooter pour 20 000 roupies par jour ! Ce qui revient à 1,20€ seulement, mais on a loué le scooter pour 1 mois, ce qui est un atout pour la négociation si tu comptes le louer pour une longue période.

Une fois ton scooter loué à Bali, voici mes précieux conseils :

Le contrat et les papiers du scooter à Bali

Vérifies ta «preuve de location», tout le monde te proposera de te louer un scooter à Bali mais il est important que le «contrat de location» et l’assurance si on peut appeler ce petit bout de papier comme ça, concerne bien ton scooter alors vérifie les chiffres ! Pour l’anecdote, notre loueur de scooter s’est trompé (mais involontairement) au départ de notre location en laissant une assurance périmée dans le scooter (ils avaient la nouvelle au bureau et ils ne l’ont pas inter changé) ce qui nous a obligé de passer une bonne heure avec un « policier » qui voulait fermer les yeux contre pas mal de roupies… Si tu pouvais éviter ces moments là en étant en règle, c’est le top !

Les casques lors de la location d'un scooter à Bali

On ne le dira jamais assez mais même si ça fait Bad Boys de rouler sans casque à Bali et que tu ne seras surement pas le seul, je te conseille fortement de mettre un casque et de le demander à ton loueur qui ne le proposera pas obligatoirement.  Sans casque, tu as une raison d’être arrêté et tu auras le droit à coup sûr à la police. 

Je ne compte pas les fois où on a été doublé par des touristes sans casque, que l’on a retrouvé quelques mètres plus loin arrêtés sur le bas-côté par la police… Quel dommage ! Déjà pense à ta sécurité, le trafic routier à Bali c’est le bazar et un accident est vite arrivé. Ensuite pense à ton portefeuille ! Et par pitié, si tu as des enfants penses aussi à eux…Parce que oui, j’en ai vu des parents avec un casque et leur enfant derrière sans casque, bravo à vous !

Les supers casques pour la location de scooter à Bali

Le permis international pour rouler en scooter à Bali

J’ai dit au départ de cet article que tu n’auras besoin d’aucun papier légal pour louer un scooter à Bali et c’est le cas ! Le loueur n’a pas l’obligation de vérifier tes papiers, mais la police se fera un plaisir de vérifier si tu as bien ton permis international (il n’est pas nécessaire d’avoir le permis moto tamponné sur celui-ci), alors si tu veux éviter de mauvaises aventures, c’est comme partout , le mieux est de respecter les règles : Casques, papiers en règle et permis et tu pourras rouler sans soucis pendant toutes tes vacances !  On a roulé 45 jours, plusieurs heures par jour sans jamais avoir de soucis (Sauf le policier qui a tenté d’avoir une petite prime sur salaire parce que notre contrat n’était apparemment pas en règle)

Vérifier le scooter que tu vas louer à Bali !

Bon, là tu vas me dire que c’est normal mais dans la précipitation et l’excitation (parfois la timidité) tu peux négliger de vérifier le matériel loué. Dans notre cas, pas vraiment expert des deux roues au départ, on a déjà loué un scooter à Bali qui avait les pneus lisses et qui ne freinait quasiment pas… Résultat, dans un tournant on s’est retrouvé sur le goudron parce que le scooter glissait autant que si on roulait sur du verglas H24 ! Au passage, merci les casques ! On peut être novice en la matière et il ne faut pas avoir honte, alors insiste pour un bon scooter et n’hésite pas à le rapporter à la moindre anomalie.

Attention ou tu vas avec ton scooter à Bali !

La location d’un scooter à Bali est hyper utile car sur l’île, tu pourras aller partout en scooter et maximum en quelques heures ! Mais légalement (sauf accord du loueur) tu n’auras pas le droit de prendre le ferry avec le scooter, c’est un point que tu dois voir avec lui lors de la location ! Et surtout, comme certaines îles nécessitent un bon scooter (comme Nusa Penida, découvre mon article ici : Que faire à Nusa Penida ?), c’est d’autant plus important de prendre un très bon scooter à Bali !

Louer-scooter-Bali-Indonesie-La revue de Kathleen-Blog-Lifestyle-voyage-Paris

Sur les routes de Bali en Indonésie

Enfin, la corruption !

Bienvenue dans un reportage d’enquête exclusive ! Et oui, si tu es européen et que tu as le malheur d’avoir des coups de soleil, on peut vite s’apercevoir que tu n’es pas balinais, alors tu as des chances de te faire arrêter par la police et d’avoir un petit coup de pression pour donner de l’argent ! Les habitués de l’Asie (Découvre tous mes articles sur l’Asie ici : Articles sur l’Asie) te diront que ça fait partie du folklore, les économes comme moi te diront que ça se gère en faisant attention et les non-avertis te diront que c’est de l’escroquerie et enfin le gouvernement balinais te dira que ça n’existe plus ! 

En effet, il faut avouer que c’est beaucoup BEAUCOUP moins fréquent qu’avant. Mais c’est comme partout, les policiers ayant un salaire peu élevé, ils recherchent des façons de gagner facilement quelques primes ! Bref, en cas «d’arrestation» de ton scooter et si on te demande clairement de payer pour pouvoir repartir, tu es dans un cas de corruption. La corruption est désormais interdite à Bali, donc tu pourras annoncer que tu n’es pas né de la dernière pluie et que tu comptes faire remonter l’info à des policiers un peu plus honnêtes. On ne va pas se leurrer, dans ce type de cas et si il y a un petit peu de pression au passage, beaucoup sortent le porte-monnaie pour se faciliter la tâche.  

Cas de corruption à Bali

On a rencontré un couple qui a payé 1 million de roupies le 1er jour de la location alors qu’ils avaient tout fait dans les règles mais ils ont paniqué… Avec cette somme, tu passes une bonne semaine sous le soleil de Bali sans soucis ! Alors que faire dans ce cas ? Mon conseil sera toujours de ne pas payer, car en payant tu encourages le policier à poursuivre cette pratique. Il faut dans le pire des cas (si tu es en faute) demander une amende et aller régler la somme aux autorités compétentes pour récupérer tes papiers. Si tu es dans tes droits, reste poli et fais en sorte que l’agent perde son temps avec toi. S’énerver est contre-productif car tu vas créer une réaction en chaîne. 

Le plus facile dans ce type de cas est de garder un climat sympathique. Sois gentil avec l’agent mais empêche la discussion. Avec des mots simples, explique que «No corruption», «No english» «No money», c’est simple ! Tu n’as pas d’argent pour payer, tu parles difficilement anglais donc moins pratique pour lui de t’intimider et enfin sois sympathique ! Avec cette méthode que je pratique comme beaucoup de voyageur, qu’on pourrait nommer la méthode du «Relou de service mais mignon» en général le policier va comprendre qu’il perdra un temps considérable avec toi… Et quand on perd du temps, on lâche souvent l’affaire non ?

Traverser Bali en scooter

Et voilà, tu as toutes les cartes en main pour négocier ta location de scooter à Bali et pour profiter un maximum de l’île en passant par la route ! Attention tout de même car les accidents sont nombreux et que rouler en Asie, c’est un coup de main à prendre ! Pour les vols, je n’en ai jamais entendu à Bali mais plus tu sécuriseras ton scooter et moins tu prendras de risque ! Traverser Bali en Scooter est une expérience unique qui vaut vraiment le coup d’être vécue ! C’est une façon d’être plus proche des locaux, de passer par les chemins de  traverses  et des rues moins touristiques, alors fonce !

Épingle cet article sur Pinterest ! 

Louer-scooter-Bali-Indonesie-La revue de Kathleen-Blog-Lifestyle-voyage-Paris

Comments

  • Anne-Laurem
    24 avril 2020

    Merci pour tes conseils. Cet article me sera très utile. Ma sœur et moi avons décidé que notre prochaine destination sera Bali. J’ai vraiment hâte. C’est un endroit tellement magnifique. Ça fait plusieurs mois que nous économisons pour ce voyage.

    reply

Post a Comment

Blog voyage & Lifestyle à Perpignan

INSTAGRAM
Me suivre